Nous les artisans, artistes, créatifs en tous genres, sommes de grands sensibles. Plus enclins à la mélancolie et au désespoir, nos métiers comportent des problématiques complexes et difficiles à identifier. Nous sommes souvent en proie au doute, à l’insécurité et au besoin urgent d’agir, ce qui est épuisant.

Bien-sûr, nous aspirons tous à un équilibre. Le bonheur, c’est l’harmonie entre soi et l’environnement dans lequel on vit. Posons-nous alors cette question : qu’est ce qui est un frein à mon bonheur ? Nos vies modernes nous poussent plutôt à foncer tête baissée plutôt que de réfléchir sur nous. C’est au contraire en s’arrêtant, pour porter un regard neutre sur soi, que nous pourrons apprivoiser nos failles, nous rapprocher peu à peu de notre vie rêvée, et oser être heureux.

« Celui qui n’est libre que dans son temps libre est prisonnier dans son travail. »

L’art d’une vie créative – les vertus de la pleine conscience (éditions Pyramyd, 196 pages, 24,95 €), écrit par le professeur et journaliste allemand Frank Berzbach, est une invitation à cette introspection. Ouvrage de très belle facture et unique en son genre, il amène des pistes de réflexion lumineuses et inspirantes influencées par la psychologie, la philosophie et le bouddhisme zen.

créativité et spiritualité

 

Avant de courir acheter ce livre que je recommande à tous, voici un aperçu des thèmes abordés, ceux qui m’ont aidé dans ma propre quête du bonheur.

Les petites choses

L’auteur parle de la gestion des tâches quotidiennes : nous avons tendance à vouloir les résoudre le plus vite possible pour se consacrer à des activités plus importantes pour nous. Nous les considérons comme des obstacles : agacés, nous les exécutons tout en pensant à ce qu’on pourrait faire de plus intéressant. Mais pendant ce temps, nous ne vivons pas l’instant présent, nous sommes dans des projections mentales. Or ces tâches reviendront sans cesse chaque jour ! Redonner de l’importance à ces petites choses, car elles font belle et bien partie de notre vie, les faire en conscience et avec cœur, c’est faire le vide dans sa tête. Nous pourrons ensuite nous adonner à nos activités avec une plus grande clarté d’esprit.

Gagner sa vie

Pour un créatif, la relation entre indépendance créative et argent est très forte. L’idéal est de trouver un espace de liberté dans sa créativité tout en ayant un cadre qui nous offre une sécurité. Pour cela, nous devons réfléchir de façon réaliste à nos besoins et nos attentes dans la vie. Si on cherchait la raison d’être de notre activité créative, il n’y aura pas de réponse rationnelle, n’est-ce pas ?. Cela à peu à voir avec l’argent. Vivre de son art implique peut-être alors de vivre avec des revenus moyens. De même, l’argent est t-il le seul signe de la reconnaissance ? Il convient donc de garder une certaine distance vis-à-vis de celui-ci. La créativité est davantage un mode de vie qu’une opportunité de carrière.

Décider de sa vie

“Je n’ai pas choisi, c’est comme ça.” C’est souvent ce que j’entends avec tristesse. Craintes refoulées, pessimisme ambiant et paresse sont les principaux freins au changement.

De même, le sentiment de culpabilité nous gagne à la fin de la journée lorsque nous n’avons pas atteint les objectifs que nous nous étions fixés. Tout cela nous frustre et nous empêche d’avancer. Nous sommes pourtant le seul artisan de notre vie. Loin de l’idée d’ignorer nos insatisfactions et les fléaux qui s’abattent sur le monde, l’auteur nous invite au contraire à les regarder en face, à les considérer autrement pour les transformer en solutions. Prendre sa vie en main est une épreuve difficile mais définitivement salutaire.

Le prochain livre de Frank Berzbach, Formbewusstsein (« La conscience de la forme »), est une suite de “L’art d’une vie créative”. Il sera question de la routine quotidienne. Il n’est pas encore traduit en français. J’ai hâte de le lire et de vous le faire découvrir.

Bravo à tous ceux qui ont enfin pris cette voie du bonheur ! 🙏
N’hésitez pas à me faire part de votre expérience en laissant un commentaire.

 

psychologie pour les créatifs, survivre au travail
Frank Berzbach est également l’auteur de Psychologie pour les créatifs paru aux éditions Pyramyd (200 pages, 19,90 €). Des ouvrages précieux !


Inscription à la newsletter : 10 % sur votre première commande

Vous recevrez par e-mail un code promo valable sur l’ensemble de la boutique.

Cochez la case ci-dessous. Âmes sensibles utilisera les informations fournies pour vous envoyer des e-mails informatifs et commerciaux.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien dans le bas de page de chaque e-mail.

We use Mailchimp as our marketing platform. By clicking below to subscribe, you acknowledge that your information will be transferred to Mailchimp for processing. Learn more about Mailchimp’s privacy practices here.