Le Land Art débute fin des années 60 aux États-Unis. Il se caractérise par l’intervention in situ, c’est-à-dire en extérieur, spécifiquement sur des sites naturels et/ou avec des matériaux naturels. Les premières installations ont lieu dans les déserts de l’Ouest Américain. Exposées aux phénomènes naturels, ces œuvres sont souvent éphémères.

Il me tardait de redécouvrir cette période particulière où l’on cherchait à réconcilier l’art et la vie.
J’ai découvert quelques artistes dont les œuvres m’ont beaucoup inspiré.

 

Les rochers peints de Jean Vérame

 

Les rochers peints de Jean Vérame

 

En 1989, Jean Vérame réalise un travail multidimensionnel intitulé “Labyrinthe” dans le massif du Tibesti, au nord du Tchad. À la fois célèbre et méconnu, l’artiste Belge intervient dans le vide du désert, qu’il perçoit comme une toile vierge. Il choisit le bleu, en opposition aux couleurs terre, comme symbole de paix, œuvrant sur des territoires marqués par les guerres. Ici, son intervention célèbre la fin du conflit tchado-lybien et offre un nouveau visage au pays. L’érosion naturelle effacera peu à peu la trace de l’artiste…

 

 

L’installation à ciel ouvert de James Turrell

 

L'installation à ciel ouvert de James Turrell

L'installation à ciel ouvert de James Turrell
Eye of the Crater

 

Vue du ciel, la structure incurvée des volcans fascine l’artiste américain. Il s’agit ici du cratère Roden, situé en Arizona, un ancien territoire de la tribu des Hopis qui souhaitaient vivre près du ciel.

James Turrell est un artiste de l’immatériel : l’espace et la lumière (naturelle et artificielle) sont ses matières premières.
Cette architecture hors du commun se compose d’une vingtaine d’espaces d’observation, ayant une fonction et une approche différentes de la lumière, selon les heures où l’on s’y trouve. Eye of the Crater, au centre du volcan, est un espace pour observer les phénomènes célestes à travers une ouverture zénithale.

Dans ce temple, c’est une invitation à la méditation spatiale et cosmique

 

L’œuvre de la nature par Jacek Tylicki

 

Les Natural Art de Jacek Tylicki
À gauche, N°81, 3 jours au bord de la rivière, Sud de la Lund, Suède, 1978. À droite, N°1, 4 jours dans le pré., Sud de la Lund, Suède, papier aquarelle, 1973.

 

À partir de 1973, cet artiste américain d’origine Polonaise lance la série des Natural Art. Il abandonne des supports vierges en pleine nature (prés, bois, bords de rivières) pour qu’elle-même puisse, sans aucune intervention humaine, y laisser sa trace.

Partout dans le monde, Jacek Tylicki missionne la nature pour créer ces formes et cette esthétique étonnantes.

Pour finir, je vous ai dégoté une vidéo de 1974 montrant le processus de création des Natural Art :

Commentez !

Et vous, connaissez-vous d’autres artistes Land Art qui vous inspirent ?

 

à télécharger

une touche d’âmes sensibles
dans votre quotidien

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez en cadeau une jolie carte à imprimer + les fonds d’écran pour ordinateur et smartphone.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *