Le jaune est ambivalent. Peu apprécié des personnes, il est pourtant de prime abord associé à ce qui brille et donc à l’optimisme. Mais plus que toutes les autres, c’est une couleur instable : une touche d’une autre couleur suffit à la brouiller.

 

“Tout comme il n’existe qu’une vérité, il n’existe qu’un jaune. Une vérité brouillée est une vérité malade, c’est une contrevérité.”
Johannes Itten

 

Le soleil, la lumière et l’or

Bien qu’elle soit incolore, nous percevons la lumière comme jaune. Proche du blanc, le jaune renvoie avant tout à l’expérience élémentaire du soleil : lumière et légèreté lui sont associées. C’est une couleur chaude, donc de toutes les énergies.

“Jaune” vient du latin Aurum, signifiant “Or”. Une couleur que l’on semble associer depuis toujours à ce métal précieux et éclatant.

 

émotions de la couleur jaune

Gentil

On dit des personnes optimistes qu’elles sont “solaires”. Des personnes au tempérament joyeux, rayonnant, souriant. Voilà donc pourquoi les smileys sont jaunes 🙂
Par extension, le trio jaune-orange-rouge est caractéristique de la joie de vivre, de l’activité et de l’énergie.
En astrologie également, le jaune est associé au signe du Lion, le roi des animaux. Des personnalités qui brillent.

Égoïste

On l’a dit plus haut, un jaune pur se gâte très rapidement. Les sentiments les plus doux deviennent alors les plus perfides : jalousie, lâcheté, vantardise… Tout ce qui découle de l’égoïsme.

Le jaune verdâtre est associé à la vésicule biliaire, qui se contracte lorsqu’on a du ressentiment.
L’expression “rire jaune” provient du fait que les hépatiques sont souvent de mauvaise humeur : lorsqu’ils se forcent à rire, la bile teinte leur visage de cette couleur.

En linguistique, le jaune c’est la traitrise et la lâcheté, mais aussi la folie : les maisons jaunes désignent les asiles de fous. C’est le théoricien Goethe qui a caractérisé le jaune blafard comme étant la couleur de la trahison amoureuse : jaune cocu, expression bien connue que nous utilisons encore aujourd’hui.

 

couleur et émotions peinture symbolique
Hugo Van des Goes, dans “la chute”, peint en jaune le serpent qui, par vengeance, causa l’expulsion d’Adam et Eve.

 

D’après le livre “Psychologie de la couleur – Effets et symboliques”, Eva Heller, éditions Pyramyd.

à télécharger

une touche d’âmes sensibles
dans votre quotidien

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez en cadeau une jolie carte à imprimer + les fonds d’écran pour ordinateur et smartphone.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *