Cela arrive parfois, voire souvent : les tensions corporelles et les pensées nous empêche de lâcher prise au moment du coucher. Moi la première, j’ai régulièrement des soucis au niveau du mental, il a tendance à s’activer davantage lorsque je me couche. On tourne dans son lit puis nos yeux tombent sur le réveil : déjà une heure que je devrait dormir ! L’angoisse monte…

Bien dormir, c’est important. Alors, j’ai eu envie de vous partager les techniques que j’utilise pendant les périodes difficiles. J’ai remarqué que d’utiliser toujours la même n’est pas toujours efficace en fonction du moment. (Là aussi, rien n’est immuable !) D’où l’idée d’avoir un ensemble d’astuces, pour s’adapter.

1. Recentrez-vous

Pour ceux qui pratiquent le yoga, il s’agit de reproduire ce qu’on fait pendant le Shavasana. L’idée est de poser toute votre attention sur votre corps, de sentir son poids reposer sur le support.
– Allongez-vous sur le dos, les bras le long du corps. Assurez vous d’avoir bien positionné votre oreiller de manière à avoir la nuque soutenue. Ressentez le contact du corps tout entier sur le matelas.
– Passez en revue chaque partie du corps. Commencez par la tête, puis descendez progressivement : visage, épaules, nuque, bras, mains, dos, buste, ventre, hanches, fessier, jambes et pieds. Pour chacun d’eux, essayez de les détendre en profondeur.
– Enfin, prenez contact avec votre respiration. Suivez son mouvement de va-et-vient, là où il est le plus perceptible pour vous à ce moment.

2. Écrivez

J’ai toujours de bonnes idées au mauvais moment. Du coup, je garde un carnet dans ma table de chevet pour les noter. Les idées nous empêchent de dormir, certes, mais elle sont précieuses ! Faites une pierre deux coups : évacuez-les tout en les sauvegardant pour plus tard.
Créez-vous un journal intime dans lequel vous notez tout ce qui vous traverse, vous angoisse, et vous soucie, ne vous censurez pas ! Vous pouvez aussi prendre une feuille pour la déchirer ensuite. Le cerveau en prendra acte. Et retournerez vous coucher l’esprit libre.

3. Teintez votre mental

Je suis toujours fascinée du pouvoir de la couleur sur notre état mental. J’imagine souvent des feuillages bien verts pour m’endormir. Le bleu est aussi efficace bien-sûr : penser à la mer, une plage d’un bleu nuit profond nous détend instantanément.

4. Créez votre rêve

Par la pensée, établissez votre refuge mental. Imaginez un lieu qui vous fait du bien. Peut-être à partir d’un endroit réel ou complètement imaginaire. Personnellement, l’image d’un lac bordé de montagnes m’aide beaucoup. Si vous marchez, ressentez-les comme si vous y étiez réellement. Ajoutez-y les personnes, les sons, les odeurs qui vous apporteront une détente supplémentaire.

5. Écoutez Benjamin Lubszynski

Benjamin Lubszynski est thérapeute et coach. Il possède une chaîne Youtube dans laquelle vous trouverez beaucoup de séances d’hypnose sur le sommeil, mais aussi d’autres thématiques et d’autres techniques comme la méditation. Contrairement aux techniques précédentes, vous n’avez pas d’effort à faire, simplement écouter sa voix. Pour moi, c’est vraiment très efficace, peut-être parce qu’entendre une voix est rassurant pour lâcher prise et que le mental a un objet de concentration. C’est de loin les meilleures séances que j’ai pu trouver sur internet. Merci à lui 🙂
Pour aller plus loin, voici le site web de son cabinet : www.psy-coach.fr

Prendre un somnifère ou un anxiolytique est très facile, mais c’est un leurre pour le mental. Il faut prendre en considération ce qui nous empêche de dormir. Ces techniques demandent un peu de pratique, mais sont très efficaces. On est d’autant plus fiers lorsqu’on y arrive par sa propre volonté. Alors, persévérez !

Je vous souhaite de trouver l’apaisement nécessaire à une bonne nuit. D’autres techniques existent bien entendu, faites-moi part des vôtres.


à télécharger

une touche d’Âmes Sensibles
dans votre quotidien

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez en cadeau une jolie carte à imprimer + les fonds d’écran pour ordinateur et smartphone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *