Vous considérez-vous trop dur.e ou exigeant.e avec vous-même ? Moi, beaucoup ! Peut-être aussi que vous n’en n’avez pas vraiment conscience. La plupart d’entre nous cultive cette attitude néfaste, alors que la bienveillance est nécessaire à notre estime et donc à notre confiance en soi. Face à ce comportement destructeur, comment être bienveillant envers soi ?

Être bienveillant : écoutez vos pensées

La pratique de la méditation est très utile pour apprendre à observer l’activité du mental :

  1. Prenez quelques minutes pour vous poser en suivant le mouvement de votre respiration, instant après instant. Chaque fois que vous sortez de l’exercice, reprenez-le.
  2. Une fois que vous sentez que vous êtes davantage centré.e, amenez votre conscience sur les pensées qui émergent. Cela demande de s’exercer un certain temps avant d’avoir cette distance. Vous allez progressivement voir ou entendre vos pensées.

Les pensées sont comme des films : couleurs, formes et sons défilent devant votre conscience.

Petit à petit, vous pourrez observer de plus en plus finement cette activité, même lorsque vous ne serez pas en méditation.

Observer sans jugement, lâcher prise avec ce dialogue intérieur, c’est déjà un acte de bienveillance envers soi.

“Ce à quoi on fait face, s’efface”

Être bienveillant : exercez-vous au lâcher prise

Dans mon quotidien, je travaille seule la plupart du temps. Toute la journée, je suis en dialogue avec moi-même, dans le silence de mon atelier. Alors, je tente d’être à l’écoute des pensées qui arrivent.

Et c’est bien dans ces moments-là que je vois à quel point je suis exigeante envers moi !

Lorsque vous le pouvez, apprenez à ne pas alimenter ces pensées négatives : dès qu’elles émergent, stoppez-les à l’aide d’une grande expiration et esquissez un sourire.

Cultiver les graines de bienveillance

Voici quelques exercices de méditation pour faire émerger votre bienveillance :

Méditation de bienveillance ou metta bhavana

La metta bhavana est une méditation traditionnelle de compassion qui vise à cultiver la bienveillance envers soi et tous les êtres. La première étape est donc d’apprendre à être bienveillant envers soi, avant de s’exercer sur d’autres personnes :

  1. Ecoutez quelques minutes les sons qui émergent dans votre environnement proche.
  2. Suivez quelques minutes le mouvement de votre respiration, instant après instant.
  3. Posez ensuite votre attention sur les sensations corporelles
  4. Commencez la metta bhavana : posez votre attention sur la zone du cœur et répétez mentalement : “Que je sois libéré.e de mes souffrances, d’états mentaux malsains, de la peur et des soucis” ou toute autre phrase préalablement définie, que vous avez envie de vous dire. C’est le moment de vous souhaiter le meilleur 😉
  5. Terminez en observant les sensations créée grâce à ces suggestions mentales.

Nous avons tous manqué de bienveillance dans le passé. Mais nous avons le pouvoir de réparer cette blessure.

Méditation sur notre enfant intérieur

Cet exercice peut faire émerger des émotions difficiles, donc faites-le uniquement si vous vous sentez suffisamment stable émotionnellement.

Vous allez vous exercer à prendre contact avec l’enfant que vous avez été, pour lui apporter toute la douceur et la bienveillance qui vous a manqué :

  1. Écoutez quelques minutes les sons qui émergent dans votre environnement proche.
  2. Suivez quelques minutes le mouvement de votre respiration, instant après instant.
  3. Posez ensuite votre attention sur les sensations corporelles
  4. Commencez à vous imaginer tel que vous étiez enfant, autour de 5-7 ans.
  5. Observez comment cet enfant se sent aujourd’hui.
  6. Imaginez votre moi adulte qui rassure votre moi enfant, en le prenant dans vos bras par exemple, ou en le rassurant par des mots comme : “tu as le droit de ne pas être parfait.e”; “Tu n’es pas seul.e, beaucoup de gens t’aime”.

Être bienveillance envers soi, c’est un exercice de tous les jours. J’espère que cet article vous a apporté quelques clés intéressante pour votre propre chemin !